Actu Semaine

Former pour être au plus près des aînés



 

Former pour être au plus près des aînés

La maison familiale veut anticiper en proposant des formations adaptées au vieillissement annoncé de la population.
 
 
De nouveaux besoins
Le maintien à domicile des personnes âgées est souhaitable, mais il a ses effets pervers, liés surtout à l'isolement. Il faut donc que des services nouveaux soient déployés. Le besoin est réel. « Il nous est réaffirmé par les professionnels en place », appuie Olivier Gaboriau, directeur de la Maison familiale des Achards.
 
Animateurs en gérontologie
La maison familiale, centre de formation, a donc décidé d'ouvrir des formations à ces nouveaux métiers. Ainsi, sont nées des formations, inédites dans la région, d'animateurs et d'auxiliaires de vie en gérontologie. « Ce sont des professions qui ont réellement des débouchés. On trouve du travail, souvent à temps plein », affirme le directeur de la maison familiale. Dix animateurs sont en formation cette année et cinq auxiliaires de vie.
 
Difficile pour les personnes en maintien à domicile
« Ces métiers sont prometteurs », réaffirme le directeur. Mais, s'ils répondent à un besoin reconnu, peu sont mis en place auprès des personnes âgées qui bénéficient de services de maintien à domicile. « Les financements ne suivent pas. Il manque une volonté politique », reconnaît Olivier Gaboriau.
Les animateurs trouvent des débouchés essentiellement au sein des structures d'accueil, telles les Ehpad.
 
Un projet nouveau en 2023
Pour autant, on sait que le maintien à domicile des personnes âgées va se développer encore plus dans les années à venir. « Sous l'effet du vieillissement de la population, les besoins en main-d'oeuvre seront décuplés d'ici 2040. » Et il faudra bien prendre en compte toutes ces dimensions, et pas seulement de soins ou d'aide ménagère.
La maison familiale poursuit donc sa réflexion autour de ces métiers d'accompagnement à la personne. Pour cela, elle s'appuie sur un réseau de professionnels qui l'aide à cerner les besoins.
« C'est une réflexion importante que nous développons avec le personnel de la MFR, les parents et les professionnels. » L'objectif : un projet pour 2023, pour définir de nouvelles formations, adaptées à ces nouveaux besoins.
 
Des travaux annoncés
La maison familiale se prépare aux changements. Des travaux d'agrandissement vont démarrer dès le printemps 2018 avec notamment une surélévation d'un étage. « 2023, c'est aussi l'année de notre 70eanniversaire. »