Actu Semaine

Les Projets d’accompagnement personnalisés expliqués aux futurs animateurs et auxiliaires en Gérontologie



 
 
Les Projets d’accompagnement personnalisés expliqués aux futurs animateurs et auxiliaires en Gérontologie.
 
 
Le 31 Janvier, Amandine Bessonnet, infirmière à l’E.H.P.A.D « Les maisons de l’Harmonie » rencontre les stagiaires adultes de La M.F.R pour parler des projets d’accompagnements personnalisés (P.A.P) .
Amandine Bessonet est infirmière depuis Juillet 2015 aux Maisons de l’harmonie à La Chaize Giraud. L’établissement privé associatif (A.D.M.R) fait partie d’un groupement de trois E.H.P.A.D avec Aubigny et Barbâtre.  Trente huit résidents d’une moyenne d’âge de 93 ans y sont accueillis. Ils occupent trois « maisons » : Les Coteaux, le Marais et le Bocage. Cette dernière unité sécurisée permet l’accueil de 12 résidents atteints de la maladie d’Alzheimer.
Les P.A.P voient le jour dans les E.H.P.A.D suite à la loi 2002.2. La loi d’adaptation du vieillissement de 2015 réaffirme les droits et la parole des résidents. Les P.A.P permettent de prendre en compte l’expression des résidents.
Aux Maisons de l’Harmonie, 5 phases permettent d’élaborer les P.A.P.  Avant l’entrée en structure, des temps de rencontre et d’échanges entre les familles, le résident et l’infirmière coordinatrice permettent de recueillir les habitudes de vie du futur résident et d’évaluer ses besoins. Dans les trois mois qui suivent l’entrée, un membre du personnel référent de la personne âgée recueille son histoire de vie, ses souhaits. Une équipe pluridisciplinaire composée de soignants, A.M.P et de la psychologue évalue alors les besoins et les attentes de la personne plus en détail. La psychologue rédige un projet d’accompagnement synthétisé validé avec le résident, son référent et la famille.
Les équipes s’appuient sur le P.A.P pour permettre au résident de réaliser ses envies et pour répondre à ses besoins physiologiques et psychologiques. Le but est bien de l’aider à continuer à trouver du sens à sa vie en tenant compte de ses capacités.  Les P.A.P ont vocation à être réévalués tous les ans afin de prendre en compte de nouveaux souhaits et les possibilités de la personne vieillissante.  
 
Nadège – Stagiaire en formation d’Animateur en Gérontologie