Actu Semaine

Une maison agrandie et adaptée...



 

 

Une maison agrandie et adaptée...
 
 
En présence de Patricia Gallerneau, députée, de  Pauline Mortier, vice-présidente du conseil régional, de Pierre Berthomé, conseiller départemental, des élus du territoire des Achards et des représentants nationaux et départementaux des maisons familiales, une cérémonie de pose de la première pierre des travaux entrepris à la MFR des Achards s’est déroulée vendredi 23 novembre.
 
Ce chantier s’inscrit dans le projet d’association de l’établissement finalisé en 2017. Guylaine Caillonneau, présidente, précise que « sur le site actuel, nous souhaitons une maison agrandie, fonctionnelle et adaptée aux besoins des jeunes et adultes, avec des espaces de formation dédiés qui privilégient le travail en petits groupes et l’accompagnement, un espace de détente intérieur, des espaces favorables au décloisonnement et à l’échange ».
 
La première phase du projet d’aménagement concerne plus particulièrement l’accueil des jeunes en formation qui pourront bénéficier d’une nouvelle salle de classe, d’un appartement pédagogique adapté aux pratiques professionnelles, d’un espace de détente et de deux nouvelles chambres d’internat. De plus l’ensemble des bureaux des personnels sont refaits permettant également d’améliorer leurs conditions de travail.
 
 
Deux phases jusqu’en 2020
« L’évolution de notre outil de travail nous permet d’anticiper des projets à moyen voire à court terme avec notamment l’ouverture de la classe de Terminale en Bac Professionnel Services aux Personnes et aux Territoires que nous espérons effective dès la rentrée 2019. Nous sommes aujourd’hui au tout début encore d’une première phase comprenant donc un nouveau bâtiment en rez-de-chaussée et étage et l’agrandissement de la salle à manger ».
Cette première partie sera opérationnelle en septembre 2019. La deuxième phase avec rénovation de la cuisine pédagogique, l’aménagement de sanitaires et du parking suivra, avec une inauguration prévue en 2020.
L’ensemble des travaux s’élève à 698 000 euros, la Région versant 349 000 euros de subventions.